Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Tik Tok, mode d’emploi

Baristi en herbe, danseurs en tout genre ou comiques improvisés , il y en a pour tous les goûts.  Près de 800 millions d’utilisateurs actifs sur cette application disponible dans plus de 150 pays. Les  2/3 de ses utilisateurs ont moins de trente ans. Toutes ces personnes passeraient en moyenne une heure par jour sur la plateforme,  avec un niveau d’engagement particulièrement élevé.

TikTok (Douyin en Chine)  connaît une ascension régulière depuis ses débuts en 2017. L’entreprise chinoise ByteDance, grâce au rachat et la fusion d’une application concurrente en déclin : musical.ly, a rassemblé son public asiatique de ses débuts et un ensemble de consommateurs occidentaux. Actuellement c’est la deuxième application la plus téléchargée dans le monde  (entre Whatsapp et Facebook), autant populaire en Chine qu’en occident. La formule qui marche : des vidéos accrocheuses de 15 à 60 secondes agrémentées d’une musique entraînante, ajout d’effets et autocollants, participation à des défis viraux, résultat : une bonne partie de la génération Z semble conquise.

Les utilisateurs de TikTok apprécient son appel à la créativité, la découverte et l’expression de soi, plus présent que sur certains autres réseaux. Le montage simplifié à la porté de tous en fait son charme et cela se traduit en un très fort taux d’engagement, plus de la moitié des utilisateurs (55%) sont eux-mêmes producteurs de leur contenu vidéo, et plus de 40% ont déjà réalisé des vidéos collaboratives en fonction “Duet” ou “React” suivant une production originale d’un autre utilisateur. Les performances en playback, sitôt marrantes, sitôt gênantes,  la part d’imperfection et l’aspect amateur des contenus en fait leur attrait. La popularité de la plateforme rappelle Vine, qui avait vu son succès sur de brèves vidéos d’amateurs, souvent comiques. TikTok connaît les visites les plus longues par session de toutes les plateformes de médias sociaux, cela grâce à ses histoires vidéos qui s’enchaînent automatiquement suivant l’algorithme de recommandation, formant des chaînes de contenu adaptées à l’infini.

« TikTok n’est pas une question de perfection; il s’agit d’appartenir à un mouvement et à de multiples communautés qui veulent simplement s’exprimer à travers la danse, le chant, le théâtre et la collaboration. Ces petits aspects de la culture de TikTok la rendent plus authentique que les vidéos YouTube beaucoup éditées ou les vidéos Instagram que nous parcourons tous après quelques secondes. » écrit Julia Alexander dans The Verge.

L’application est aussi au sein de nombreuses controverses. De part sa popularité auprès d’un public relativement jeune, majoritairement composé d’adolescents et préadolescents, l’application traite une multitude de données personnelles de mineurs, et là où le réseau se veut accessible à partir de 13 ans comme beaucoup d’autres, de nombreux utilisateurs plus jeunes s’y trouvent. Ils sont en conséquence de cela exposés à des contenus et pratiques inadaptés à leur âge. Ainsi TikTok met en avant des campagnes de sensibilisation au harcèlement menées sur la plateforme, notamment en France. Outre le cyberharcèlement et le racisme, un autre grand problème est l’hypersexualisation massive d’utilisateurs très jeunes, à travers ses populaires challenges et diverses chorégraphies virales, ce qui fait de la plateforme une niche pour les prédateurs sexuels.

De ce fait, alors qu’en cette période de confinement les utilisateurs de l’application en France et ailleurs alimentent généreusement le réseau avec une nouvelle vague d’inspiration, Tik Tok doit de son côté continuer à trouver des solutions pour la protection des mineurs.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles.