Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Que va apporter la 5G à l’innovation ?

Plus de rapidité, de performance et de possibilités, sont les arguments principaux des innovations qui font notre quotidien. Si aujourd’hui l’utilisation de la 4G s’est largement banalisée, c’est bientôt la 5ème génération de la technologie mobile qui deviendra une réalité pour tous et qui fera son entrée sur le marché. Comme ses antagonistes, elle a pour but principal d’améliorer la qualité du réseau, mais pas seulement. Déjà en place à Monaco depuis juillet 2019 et utilisée principalement par les pompiers de la ville qui se sont saisis de la prouesse technologique pour améliorer leur capacité d’intervention, l’avènement de la 5G est imminent en France. En ce début d’année 2022, le déploiement du réseau mobile ultra-rapide se poursuit. Mais que va changer concrètement son utilisation dans notre quotidien ?

Dis Jamy, c’est quoi la 5G ?

Il s’agit tout d’abord d’une amélioration considérable du débit internet que devrait nous apporter le nouveau réseau mobile. Attendu comme 10 fois plus rapide que la 4G, une vidéo qui prenait autrefois dix minutes à être téléchargée en haute définition pourra l’être en seulement une minute grâce aux avancées technologiques de la 5G. De fait, les fréquences d’ondes utilisées étant plus graves, la première innovation apportée par la 5G est donc une amélioration considérable de la vitesse de circulation des données. En contrepartie, ce type d’ondes se déplace moins bien dans l’air, ce qui nécessite plus d’installations d’antennes relais et justifie sa longue mise en place à l’échelle nationale.

Toujours est-il que la 5G devrait apporter comme principale innovation aux utilisateurs une connectivité considérablement plus rapide et optimale.

Mais la 5ème génération du réseau mobile est également conçue pour être sur la durée beaucoup moins énergivore que son prédécesseur. Si les antennes 5G consomment dans les faits environ trois fois plus d’énergie que les antennes 4G, le développement automatisé d’une mise en veille profonde, c’est-à-dire de la déconnexion sélective au réseau des équipements non sollicités, devrait permettre d’atteindre selon Orange une baisse considérable de la consommation énergétique sur le long terme.

5G : quoi de neuf docteur ?

La 5G n’a pas pour seule vocation de profiter aux usagers classiques du réseau, mais vise surtout à développer de nouvelles pratiques de ce type de technologies. L’envoie des coordonnées d’un accident en un temps record aux pompiers, les feux de signalisation régulant seuls les embouteillages, le développement des navettes autonomes, la meilleure résolution des imageries médicales, des radiographies projetées en 3D avec une résolution restituant la réalité au demi-millimètre près, la gestion des usines, par la réduction du temps de latence entre les machines… sont
autant d’innovations qui devraient améliorer considérablement nos vies de demain.

Alors que la 4G se focalisait essentiellement sur les terminaux des utilisateurs, son successeur veut voir plus loin et a pour vocation de gérer le débit des futures technologies qui bâtiront le monde de demain.

Car l’environnement technologique devient de plus en plus hétérogène. Les Technologies IoT (Internet of Things) regroupant tous les objets connectés à Internet devraient se multiplier, ce qui implique que de plus en plus d’innovations se banaliseront et intègreront le réseau, de la maison à la ville autonome. Enfin, comme le montrait l’article sur La fin de l’ordinateur personnel, le développement du réseau mobile ultra-rapide devrait également apporter avec lui l’utilisation encore plus massive du cloud. Cela devrait grandement faciliter l’utilisation de nos terminaux qui utilisent de plus en plus le 4K ou le 60fps, dont l’accès à distance nécessite une connexion très solide.

De nouveaux usages innovants pour demain grâce à la 5G

Une des principales innovations de la 5G sera d’apporter ce qu’on appelle le « Network Slicing » c’est-à-dire la capacité à découper virtuellement le réseau, de façon à ce que chaque utilisation soit desservie en réseau en fonction du niveau de priorité. Ainsi, un smartphone ou une montre connectée aura un débit bien plus faible que du matériel médical ou qu’une voiture autonome.

Le réseau du futur s’adaptera en fonction de la priorité, et les technologies de la sécurité devraient être privilégiées par rapport à une utilisation de divertissement d’un objet connecté.

En s’émancipant du seul smartphone pour permettre la connexion d’objets multiples, la 5G pourrait même aller jusqu’à accentuer l’innovation sociale née des réseaux sociaux et de l’Internet mobile. On pense notamment à l’émergence de mondes numériques ou « métavers », dont le recours à un réseau performant tel que la 5G sera sans doute un pré-requis. Si ce rapide panorama est loin d’être exhaustif, il faut bien admettre que toutes ces innovations donnent l’eau à la bouche et laissent se dessiner un monde où la technologie serait mise au service de l’humain. En attendant, en France, Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom ont déjà sorti leurs premières offres mobiles 5G. Malgré une couverture du réseau qui est loin d’être opérationnelle sur tout le territoire, son déploiement s’accélère et devrait se poursuivre progressivement jusqu’en 2030. Affaire à suivre.

Aller plus loin :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles.