Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Nos Outre-mer sont AUSSI INNOVANTS !

Ne vous inquiétez pas si le nom de Pépé José vous est inconnu. Cette start-up ultramarine, bien loin des licornes françaises, s’inscrit à échelle locale pour proposer de nouvelles pratiques de consommation propres aux enjeux du paysage réunionnais.

 

« Chérie, qu’est-ce qu’on mange ce soir ? »

Qui ne s’est jamais déjà posé cette question en rentrant tard le soir à la maison après une longue journée de travail ? La fatigue et les plats surgelés prennent alors le dessus sur l’envie de cuisiner. Mickaël (co-fondateur de Pépé José) a décidé de laisser tomber les plats traditionnels congelés pour mettre en place un service simple : cuisiner rapidement avec des légumes préparés, des ingrédients déjà dosés et une recette à suivre pas à pas. En Février 2018, Pépé José propose pour la première fois à la Réunion des paniers repas préparés à partir de produits principalement locaux, et surtout en livraison.

« On dit souvent que les startups commencent dans un garage, nous on a commencé dans la cuisine familiale.»

Pépé José - Boîte Panier duoVenez avec une idée, repartez avec un projet. Fort de cet adage, le Start-up Week-end est un concours réunionnais mettant l’accent sur les innovations de demain. Pépé José a participé à l’édition de février 2018 et en est reparti sacré « coup de cœur du public », un coup de maître pour convaincre de l’intérêt de son projet.

Quelques mois plus tard, la société émergeait après une période de crowdfunding et d’étude de marché. L’innovation de Pépé José réside dans sa capacité à prendre en compte les enjeux locaux et les pratiques de consommation à la Réunion.

 « Le covid, « un heureux accident » »

Dans un moment difficile pour le secteur de la restauration, il a fait la différence en misant exclusivement sur le numérique. Contrairement à la Métropole où les services de livraison à emporter et les drives des supermarchés font partie du quotidien, ces pratiques sont ignorées à la Réunion.

Propre à la culture locale et aux caris péï, les foyers réunionnais recherchent plutôt les ingrédients locaux qui leur permettent de confectionner les plats traditionnels. Devant la fermeture des surfaces commerciales à cause de la situation sanitaire, il a fallu réinventer les modes de consommation pour l’alimentation notamment au travers de la livraison à domicile.

Une innovation dans le paysage réunionnais

Pépé José est apparu comme une innovation incontournable du paysage réunionnais. Le format digital de la plateforme en ligne et livraison a permis de donner de la visibilité à la société dans un contexte de crise et de redéfinition des pratiques de consommation.

Après le déconfinement, cette innovation a continué d’exister dans le contexte local notamment par l’impulsion et la fidélisation de la « clientèle-covid ». Le contexte de crise sanitaire a ainsi permis de lancer la société sur le marché réunionnais et de trouver sa place dans les pratiques de consommation locale.

« Faire de Pépé José le leader de l’alimentation saine de la Réunion »

Menu Pépé JoséL’ambition désormais affichée est de faire de Pépé José un service ancré dans le quotidien des Réunionnais. Il allie désormais l’animation culinaire en parallèle des paniers pour inciter les personnes à manger sainement. Les pratiques de consommation locales constituent un véritable enjeu pour cette start-up dans la mesure où il est difficile de les faire évoluer.

Si pour l’instant ce projet se résume sur une scène locale, il a aussi pour volonté de s’exporter en évoluant dans d’autres départements ultramarins mais également dans le but de faire découvrir aux touristes les plats locaux par la cuisine.

Pépé José est à l’image des startups locales qui s’ancrent dans des problématiques propres aux territoires ultramarins. Elle est innovante dans les services proposés en s’inscrivant dans les enjeux locaux du paysage réunionnais.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles.