Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Instagram et la quête d’authenticité

De nos jours, personne ne peut nier que les réseaux sociaux ont changé notre façon de vivre et notre comportement. Qu’il s’agisse d’envoyer de l’argent avec des applications telles que Lydia et Venmo ou d’afficher des photos avec des filtres formant des visages de chiens, les médias sociaux ont changé bien des aspects de la vie quotidienne. Pour tout cela, chaque plateforme a ses propres règles et évolutions, poussées soit par l’opinion collective (comme quand Instagram a annulé une rénovation à cause des réactions de l’opinion publique) soit par les concurrents (Instagram ajoute une fonction ‘Stories’ en réponse à Snapchat). Les utilisateurs peuvent affiner leur image en ligne pour qu’elle corresponde à leur  » marque  » ou pour raconter l’histoire qu’ils veulent faire connaître au monde entier. Il n’est donc pas surprenant que le public commence à avoir besoin de voir plus d' »authenticité ».

Lorsque la membre du congrès  américain Alexandria Ocasio-Cortez a donné un cours à ses pairs sur la façon d’utiliser les réseaux sociaux à leur avantage, son conseil était d’être authentique : d’être vous-même autant que vous le pouvez.

Instagram et la quête d’authenticité

Instagram, plus que toutes autres plateformes, est connu pour sa capacité à nous faire partager des images qui représentent une vie plus belle que la réalité. Les photos sont trop parfaites, le tout est positif. Les Influenceurs comme les gens ordinaires n’affichent que leurs meilleurs moments, créant ainsi un monde fictif.

La chasse aux « likes » a eu un impact non seulement sur notre estime de soi, mais aussi dans le monde réel. Comme cette rue qui a trop de visiteurs, ou cette boulangerie qui a augmenté les ventes grâce à des emballages conçus pour être publiés sur instagram. Nous constatonse que ce phénomène a même des répercussions sur les musées.

Bien que ce modèle d’affichage de l’image parfaite dure depuis des années, nous commençons enfin à voir un changement dans les comportements des consommateurs :  Instagram semble en avoir assez de ces photos trop parfaites. Des récits satiriques se moquant de la vie idéalisée présentée dans le fil d’actualités deviennent de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, un fond coloré et une pose parfaite ne suffisent plus à satisfaire ľ“Instagrammer” moyen. Selon The Atlantic, les Influenceurs commencent à enregistrer une baisse de leurs adeptes s’ils n’adaptent pas leur style de photographie à quelque chose de plus  » authentique « .  Nous voyons même que des utilisateurs ajoutent maintenant un faux grain pour rendre leurs photos plus vintage.

Si certains peuvent se réjouir du fait que le  » style Instagram  » soit finalement arrivé à son terme, ce concept d' » authenticité  » des nouvelles images est un mensonge en soi. Une image considérée comme  » authentique  » est, par nature, tout sauf authentique.

Un héritage durable

Ce développement récent est sans doute la tendance la plus récente d’Instagram, mais la recherche de photos représentant la « réalité » remonte au photojournalisme et aux photos stock en général. Poussées par des entreprises comme Vice, les photos qui étaient traditionnellement considérées comme  » mauvaises  » sont devenues acceptables. Les photos qui ont été surexposées, avec un flash trop lumineux ou des images fortement granuleuses sont devenues plus fiables que celles qui sont parfaitement conçues et éclairées. Dans l’esprit du public, la photographie trop parfaite est devenue peu fiable, y compris dans le photojournalisme.

La photographie s’est toujours adaptée aux changements du jour, qu’il s’agisse de changements sociaux ou technologiques, de sorte que ce revirement de la vision de la perfection n’est pas étonnant. Il sera intéressant de voir quelle direction la photographie prendra, avec les améliorations technologiques et la poussée des grandes entreprises vers la vidéo. Les cinq prochaines années de la photographie devraient apporter des nouveautés surprenantes.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles.