Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Fake news : le fléau des médias digitaux

Bernard Tapie est mort ce 31 octobre 2019… Du moins, selon le Monde. Cette fake news fut très rapidement relayée sur les réseaux. Entre perte de confiance et de crédibilité, comment les médias survivent à la propagation de Fake news dans notre écosystème français ?

Les fake news, autrement appelées “fausses informations” ou “alternatives facts”, représentent le nouveau challenge des médias, en particulier sur internet. C’est un terme relativement récent qui a surgit en 2016 lors des élections présidentielles américaines et également pendant le référendum qui a précédé le Brexit. On peut noter l’exemple du titre phare du tabloïd anglais The Sun “ La reine d’Angleterre soutient le Brexit” le 8 mars 2016. La publications d’informations qui s’avéraient donc fausses ont circulé sur les réseaux sociaux et auraient influencé les votes.

La loi votée en 2018 qui encadre dorénavant les élections en France et nous “protège” des fake news implique plusieurs précautions de la part des médias. Pourtant ces “infox” ne concernent pas seulement le monde politique et les médias se doivent de le prendre en compte. En effet, le baromètre de Kantar de janvier 2019, qui nous indique la confiance que portent les français dans les médias, ne fait qu’appuyer la suspicion face aux réseaux sociaux, foyer des fake news.

Graphique provenant du baromètre de Kantar paru en janvier 2019

Passant de 39% en 2015 à 25% en 2019, les réseaux sociaux perdent de leur crédibilité.

Bien que les fake news soient majoritairement publiées par des médias non-traditionnels, les médias reconnus se voient dans l’obligation de répliquer pour redorer leur images mais également soutenir leur vocation première, informer.

Comment les médias traditionnels combattent cette épidémie ?

Plusieurs formats ont vu le jour ces dernières années pour contrer les fake news.
Parmis eux nous notons celui de Franceinfo “le vrai du faux” d’Antoine Krempf, qui dément les approximations et aux contre-vérités; ou bien “Désintox”, format télévisuel produit par Arte dans le cadre de leur émission “28 minutes” qui revient sur les images et vidéos diffusées dans l’actualité

Des plateformes digitales pour contrer les fake news

Logos des plateformes de l’AFP, Le Monde et Fact Check EU

Des formats sont créés mais c’est également des plateformes entières qui sont mise à disposition des lecteurs pour vérifier leurs informations. Le Fact Check EU est en effet le résultat de la collaboration de 19 Médias Européen et donc de 13 pays pour vérifier les informations liées aux élections européennes. Nous avons également pu voir le jour du “Décodex” mis en place par le Monde qui se veut comme un outil pour vérifier sa source. L’AFP (Agence France-Presse) a également souligné sa crédibilité avec sa plateforme AFP Fact Check qui dénonce les fausses informations qui ont pu être publiées.

Le démenti, l’arme classique contre les fake news

“On ne peut pas nier que les médias reconnus ont une certaine responsabilité auprès de leur lecteurs, mais la rédaction web doit produire beaucoup de contenus, vite et en continu. Travailler dans l’urgence implique des erreurs, qui restent humaines” nous dit Reuben Attia, un ancien collaborateur de GQ.

Démenti du Monde parue le 31 octobre 2019

 

War rooms, fact checking, plateformes collaboratives, les médias n’ont d’autres choix que d’admettre des erreurs. Le Monde a en effet démenti la mort de Bernard Tapie en affirmant qu’il s’agissait d’une défaillance du système la publication malencontreuse de la nécrologie de Bernard Tapie n’est qu’un exemple parmis tant d’autres. Cependant, les lecteurs peuvent également vérifier eux même la véracité d’une information. A noter que 30% des français ont avoué avoir déjà relayé une infox.
Nous vous laissons ainsi avec 5 astuces pour repérer une fake news.

Toutes ces nouvelles plateformes offrent finalement aux médias une légitimité auprès de leur public, ainsi, est-ce que la recrudescence des fake news ne permet pas aux médias en les combattant de se rapprocher de leurs lecteurs ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles.