Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

CES 2020 : le secteur de la beauté à l’honneur

À l’heure digitale, les marques de cosmétiques s’engagent à offrir des solutions ultra-personnalisées pour séduire leur clientèle et conquérir de nouveaux consommateurs. Le CES 2020 a souligné l’engouement du secteur pour les nouvelles technologies : intelligence artificielle, reconnaissance faciale et impression 3D sont  désormais intégrées dans l’élaboration des produits cosmétiques.

L’objectif des géants du secteur comme des nouveaux entrants est de proposer des solutions individualisées. Retour sur deux innovations de la beauté connectée qui ont marquées le CES 2020 : Perso et Duolab.

Perso, le visagiste sur-mesure lancé par L’Oréal

L’Oréal dévoile Perso, un appareil connecté capable de créer un fond de teint personnalisé, ainsi mais qu’un rouge à lèvres donc la teinte s’adapte à la couleur de la peau ou des vêtements.

Il produit à la demande et sur-mesure grâce à la solution d’intelligence artificielle de l’application mobile ModiFace. L’utilisateur se prend en photo et réalise d’abord un rapport de peau. Des informations comme l’humidité, le taux de pollution ou la qualité de l’air sont prises en compte. Il est aussi possible de mentionner des informations supplémentaires (pores, brillance, rides, etc.). À partir de ces informations, le service conçoit un mélange adapté à la peau de l’utilisateur.

L’Oréal a multiplié les partenariats pour recevoir les données nécessaires à l’élaboration de Perso. Notamment avec Breezometer, un service de données environnementales via géolocalisation.

Les trois produits sont ensuite conservés dans trois tubes distincts et rechargeables dans la partie basse de l’appareil. Enfin, une certaine quantité de crème est délivrée sur le dessus du Perso, et propulsée vers le haut grâce à un petit moteur. Cette dose s’ajuste en fonction du moment de la journée (matin ou soir). Explication en images !

DUOLAB, le « Nespresso de la beauté »

Duolab est un appareil lancé par le duo L’Occitane et Rowenta qui offre à son utilisateur une crème visage sur-mesure. Après une évaluation de ses besoins, deux capsules sont conseillées au consommateur : une base hydratante et un concentré actif d’origines naturelles. Il ne lui reste plus qu’à les insérer dans l’appareil, qui s’occupe de les mélanger et de les chauffer afin d’obtenir une dose de crème visage en 90 secondes.

Mais cette tendance au diagnostic et à la beauté ultra-connectée était déjà présente au CES 2019, avec des innovations comme YouCam Makeup, My Skin Track PH ou Lumini.

YouCam Makeup et Lumini, les nouveaux experts visagistes

Terminées les longues heures à tester et gaspiller votre maquillage quand une application vient vous aider à l’appliquer de façon virtuelle mais tout aussi précise. YouCam Makeup dispose d’une technologie de reconnaissance faciale permettant un relooking naturel et réaliste. L’application intègre des centaines d’outils de maquillage avec de nombreux rouges à lèvres, fards à paupière, eye liners, mascaras et autres outils pour améliorer votre portrait.

Pour aller plus loin, L’application qui a déjà séduit plus de 500 millions d’internautes, a dévoilé une nouvelle solution 3.0 : en combinant Intelligence Artificielle et réalité augmentée, YouCam diagnostiquera la peau de son utilisatrice et lui proposera, selon son état et sa carnation, des routines beauté et soins personnalisés

Côté Samsung, la filiale Lele Lululab propose Lumini, un scanner alimenté par Intelligence Artificielle réalisant un bilan cutané : après une simple capture du visage, l’outil analyse grâce à un algorithme l’état de la peau (rides, rougeur, acné, sébum…). A l’instar de YouCam, ce diagnostic permettra de livrer les produits et services les plus adaptés.

My Skin Track PH, pour soin un diagnostic corporel sur-mesure

Développé par le Tech incubateur de L’Oréal, My Skin Track PH est un capteur portable permettant, grâce à une application mobile, de calculer l’indice PH de sa peau et de fournir les produits les plus adaptés. Cette innovation est pour l’Oréal la première étape des technologies garantissant des soins personnalisés.

L’ensemble de ces technologies présentées marque un pan notable : la technologie est maintenant l’allié de l’Homme, et ce, quelque soit le besoin recherché. Au-delà du secteur cosmétique, c’est aujourd’hui tous les marchés qui sont touchés par ce mouvement. Aux marques de déceler les besoins les plus saillants pour offrir le service le plus adapté aux derniers usages et comportements des consommateurs.

Néanmoins, nombreux sont les détracteurs de ces innovations en raison des données très confidentielles que les produits absorbent pour répondre à cette hyperpersonnalisation des services. Suite à l’avènement du RGPD et aux précédents scandales liés à la protection des données personnelles (notamment celui de Facebook), les personnes sont plus enclines à la suspicion lorsque leurs données sont sur le point d’être soumises à autrui. Des organismes extérieurs (ex : associations) viennent également se positionner comme gardien de ces données pour protéger au mieux les consommateurs en les alertant sur les dérives de la transmission de ces données. Aujourd’hui, de plus en plus d’internautes utilisent internet avec vigilance craignant in-fine certaines marquent qui souhaitent obtenir des éléments portant potentiellement atteinte à leur intimité. Il est désormais essentiel pour les marques de développer des concepts capables d’outrepasser cette méfiance croissante, à l’image des innovations technologiques mais aussi ostensiblement spectaculaires qu’elles offrent à leurs clients et prospects.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles.