Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Adtech : la blockchain au secours de la publicité

En 2016, 56% des dollars investis en publicité programmatique (7,4 milliards de dollars) ont été perdus à cause de fraudes. Un montant estimé à 10,9 milliards de dollars pour 2021. À cela s’ajoutent les pertes dues aux bloqueurs de publicités, et les frais des intermédiaires entre annonceurs et éditeurs de sites. Alors que le programmatique représentera environ 68% de la publicité numérique (98 milliards de dollars) en 2020, passons en revue les solutions offertes par la blockchain.

  1. Brave
  • Qu’est-ce que c’est ?

Fondé par Brendan Eich, inventeur de Javascript et co-fondateur de Mozilla, Brave est un navigateur basé sur la blockchain et Chromium, le projet open source de Google.

  • Comment ça marche ?

Brave est un navigateur qui bloque les trackers et les publicités intrusives, le rendant plus sûr et plus rapide. Les utilisateurs du navigateur sont payés lorsqu’ils acceptent de voir les annonces qu’ils aiment. S’ils laissent la publicité s’afficher, ils récupèrent 15 % des revenus générés, dans la monnaie virtuelle créée par l’entreprise. Ils peuvent aussi soutenir leurs éditeurs et créateurs de contenu préférés en effectuant des micropaiements dans cette même crypto-monnaie. Pour l’entreprise, c’est aussi une manière de valoriser son capital.

  • Où en sont-ils ?

Ils ont effectué leur ICO (Initial Coin Offering) en 2016. Grâce à la réputation du fondateur et aux investisseurs, ils réunissent 30 millions de dollars. En novembre 2019, ils lancent leur première version stable, passant de 8,7 millions à 10 millions d’utilisateurs mensuels déclarés, et 350 000 éditeurs et créateurs associés en décembre 2019.

Brave

2. Adchain

  • Qu’est-ce que c’est ?

Adchain est un projet développé sur la plateforme de contrats intelligents Ethereum, par l’entreprise MetaX et la Data and Marketing Association. L’objectif du projet est de constituer une liste de sites Web d’éditeurs qui ne soient pas frauduleux, exploités et utilisés par de vraies personnes. Cela, pour réduire les fraudes au clics sur les bannières, et assurer aux annonceurs un meilleur ciblage et ROI. Comme Brave, Adchain utilise sa propre monnaie virtuelle, AdToken, pour inciter sa communauté à ajouter des sites au registre.

  • Comment ça marche ?

AdChain enregistre et vérifie les données sur les transactions, les identités et les dates, sans jugement de valeur sur la publicité affichée. Les annonceurs ont également accès aux données contextuelles de chaque site du registre, et peuvent exploiter librement ces données pour prendre des décisions d’achat en temps réel. Adchain a d’ailleurs lancé leur une procédure d’audit assez novatrice, accessible aux publicitaires en direct. Ils utilisent un outil de suivi JavaScript pour collecter des données sur les impressions des campagnes en divisant celles-ci par périodes. Les périodes varient de 7 à 20 jours. Les périodes analysées génèrent des tendances, et peuvent déterminer la variation du pourcentage de visites de bots et d’humains sur les sites, par exemple.

3. Lucidity 

  • Qu’est-ce que c’est ?

Une solution basée sur la blockchain Ethereum, qui veut apporter plus de transparence dans la publicité programmatique. Elle est développée par l’Interactive Advertising Bureau, le lobby de la publicité sur Internet. L’automne dernier, Toyota annonçait une augmentation de 21% de ses performances grâce à une campagne programmatique créée avec Saatchi et Lucidity.

Adchain

4. Adex

  • Qu’est-ce que c’est ?

Derrière Adex, on retrouve les fondateurs de la plateformes de streaming Stremio. Le programmatique, c’était pour eux le seul moyen de monétiser leur plateforme. Il se heurtent alors à l’opacité des intermédiaires : “That was our first interaction with ad networks and the experience was very disappointing. We found that centralized ad networks can easily manipulate the results, have no transparency in their reporting and do not hesitate to deliver false data.”. En 2016,  ils décident donc de fonder leur propre ad network, transparent et sans intermédiaire.

  • Comment ça marche ?

Le protocole AdEx est un système de composants logiciels qui combine la blockchain, les canaux de paiement et la cryptographie. Ils utilisent la blockchain Ethereum et les technologies de contrats intelligents pour fournir aux éditeurs et aux annonceurs des rapports transparents via un micro-paiement par impression. Cela permet aux annonceurs de dépenser 100% de leur budget en annonces et non en commissions et intermédiaires, et offre ainsi des revenus plus élevés aux éditeurs. Sauf que l’utilisation de la blockchain est difficile, car les opérations sont lentes et coûteuses en énergie. Ils ont alors  développé des solutions qui permettent aux transactions de se produire en dehors de la blockchain, et de les y réintégrer lorsque nécessaire. Un jeu d’enfant qui résout des rubik’s cube en jonglant avec les pieds.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles.